La Haute autorité de santé (HAS) a émis le 1er avril, un avis​ indiquant les vaccinations à maintenir en cette période d’épidémie.
Pour les nourrissons (à 2, 4, 5, 11, 12 et 16-18 mois), la HAS appelle « à maintenir l’ensemble des vaccinations obligatoires » jugées « primordiales », considérant que « tout retard exposerait à de graves conséquences pour la santé ». Elle préconise cependant d’adapter le déroulement des consultations pour limiter au maximum le risque de transmission du virus sur les lieux de soins : espacement des consultations, accueil de l’enfant avec un seul parent, aération des locaux, renforcement des mesures d’hygiène…

La HAS estime en revanche que les autres vaccinations recommandées en population générale au-delà de l’âge de 2 ans peuvent être différées jusqu’à la levée des mesures de confinement, « à l’exception des situations qui requièrent une prévention par la vaccination autour d’un cas ou en post-exposition à la rougeole, la méningite, la coqueluche, la varicelle, etc. »

La HAS est également favorable au report jusqu’à fin mai du lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière à la Réunion initialement prévu mi-avril.