DEFINITION ET ORIGINE

 

Un taux de cholestérol trop élevé dans le sang constitue un des principaux facteurs des maladies cardiovasculaires. Le cholestérol est une substance indispensable à l'organisme, intervenant à la fois dans sa construction et dans son fonctionnement: membrane des cellules, bilen vitamine D, hormones sexuelles. Constituant des lipides, le tiers restant étant fourni par l'alimentation. Cette synthèse est augmentée lorsque l'alimentation est riche en acides gras dits "saturés", d'origine animale. Le cholestérol n'étant pas soluble dans le sang, il doit pour circuler s'unir à d'autres substances appellées "protéines de transport" ou lipoprotéines HDL et LDL.

 

 

DESCRIPTION ET SYMPTOMES

 

On distingue le HDL-cholestérol ou " bon cholestérol" qui élimie le surplus de cholestérol circulant dans les vaisseaux sanguins, et le LDL-cholestérol ou "mauvais cholestérol" qui en trop grande quantité participe à la formation des plaques d'athérome contribuant à boucher les artères.

Aussi longtemps que la quantité de "mauvais cholestérol" reste inférieur à un certain seuil, le "bon cholestérol" parvient sans difficultés à en évacuer l'excès. Dès que ce seuil est dépassé, le HDL-cholestérol est débordé, les dépôts de LDL-cholestérol s'accumulent dans les parois artèrielles, entraînant une diminution du diamlètre interne de l'artère et une perte d'élasticité à l'origine de la paroi des artères, puis par le blocage de la circulation saguine qui peut entrîner par la suite un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral, une embolie pulmonaire ou une artérite d'un membre inférieur selon la localisation de la plaque d'athérome.

Le cholestérol total doit être inférieur ou égl à 2g/L. Le taux de HDL-cholestérol doit être au moins de 0,4g/L. Si il est inférieur il constitue un facteur de risque cardiovasculaire.

A l'inverse un taux supérieur à 0,6g/L est un facteur protecteur.

Il existe d'autres facteurs de risque cardio-vasculaire: l'hypertension artérielle, le tabagisme, le surpoids, la sédentarité, le diabète.

Le taux de LDL-cholestérol s'apprécie en fonction de l'existence ou non de facteurs de risques associés. Il doit être inférieur à 2,2g/L sans facteur de risque, < à 1,9g/L avec un facteur de risque, < à 1,6g/L avec deux facteurs de risque, < à 1,3g/L avec trois facrteurs de risque et < 1g/L chez un sujet à haut rique cardiovasculaire.

 

 

TRAITEMENT

 

Le premier traitement des hypercholestérolomies est diététique, et il sera poursuivi quelles que soient les autres modalités de traitement établies par la suite. Le rééquilibrage de l'alimentation peut suffire à ramener le taux de cholestérol à la normale. Ces mesures nutritionnelles vont toujours de pair avec des mesures plus générales pour lutter contre la prise de poids qui aggrave l'hypercholestérolémie.

Si les mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas, le médecin préscrira un traitement hypolipémiant.

 


Il existe deux classes de médicaments principalement utilisées dans le traitement de différents lipidémies:

 

Les statines: utilisées en première intention, elles inhibent la synthèse du cholestérol et baissent le taux de LDL-cholestérol

 

Les fibrates: utilisés surtout s'il existe une hypertriglycéridémie associée. Ils abaissent le taux de triglycérides et agissent de façon modérée sur le taux de cholestérol.

 

 

Ces deux classes de médicaments peuvent entraîner des effets indésirables hépatiques ou musculaires, modérés et transitoires.

 

 

REGLES DE CONDUITE

 

- Ne pas arrêter son traitement sans avis médical.

 

- Ne pas prendre les médicaments sans respect les règles d'hygiène de vie.

 

- Pratiquer un dosage des transaminases au moins une fois dans les 3 mois qui suivent l'instauration du traitement et faire un contrôle annuel ensuite, et dosage des créatinines devant tout symptôme musculaire inexpliqué.

 


REGLES D'HYGIENE

 


- Surveiller l'alimentation

 

- Adopter des modes de cuisson sans matière grasse, réduie la consommation de graisses saturées (viandes grasses, charcuteries, laitages complets, fromages gras, crème fraiche)

 

- Augmenter la consommation de graisses mono ou polyinsaturées (huile d'olive, colza, maïs, tournesol)

 

- Réduire la quantité de sucres d'absorption rapide.

 

- Pratiquer une activité physique quotidienne.

 

- Supprimer le tabac et diminuer la consommation d'alcool


© 2007-2017 - Tous droits réservés Pharmacie de l'Alliance | Réalisé par AEOScom AEOScom - Agence de Communication Grenoble